Economie et Finance

Cameroun-Tchad : 115 milliards de FCFA de la BEI et de l’UE pour la réhabilitation des corridors

Les échanges économiques et commerciaux entre le Cameroun et la Tchad déjà dynamiques, devraient s’intensifier à la faveur de la réhabilitation des infrastructures routières sur le corridor Douala-Ndjamena. La Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Union européenne (UE) ont consenti un financement global de 115 milliards de FCFA (193 millions de dollars) pour l’aménagement des routes à partir de Douala qui sert de port d’attache pour le Tchad dépourvu d’une façade maritime, dont plus de 80% des importations et des exportations transitent en territoire camerounais.

Ce financement divisé en deux parties, un prêt de 91 milliards de FCFA (152 millions de dollars) de la BEI et 24 milliards de FCFA (40 millions de dollars) de don de l’UE, devrait favoriser la facilitation de la mobilité des personnes et des biens entre les deux pays, ainsi que l’accès aux services administratifs, économiques et sociaux sans oublier le désenclavement des populations vivant le long de l’axe routier.

Selon la BEI, la modernisation de ce corridor routier est alignée sur les objectifs du programme d’infrastructures pour l’Afrique visant à promouvoir le développement socio-économique et la réduction de la pauvreté en Afrique grâce à un meilleur accès aux réseaux et services intégrés d’infrastructures régionales et continentales.

Le corridor Tchad-Cameroun constitue un élément important dans le processus d’intégration de la sous-région. Le trafic routier entre Douala et Ndjamena génère en moyenne 400 milliards de FCFA par an (670 millions de dollars). La redynamisation de cet axe après une baisse d’activités liée aux attaques terroristes de la secte Boko Haram intervient au moment où les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) multiplient des initiatives pour booster les échanges intra-communautaires pour les porter de 3% actuellement à 10% à l’horizon 2030.

                                                        Avec Financial Afrik

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *