Banques

Notation : Moody’s attribue la note Baa1 au Fonds de Solidarité Africain

C’est une bonne nouvelle pour le Fonds de solidarité africain (FSA) qui a reçu le 17 novembre 2023 de Moody’s Investors Service (Moody’s), une première notation d’émetteur à long terme en devise de Baa1, assortie d’une perspective stable. Cette notation souligne l’agence américaine, reflète « son adéquation des fonds propres modérée, à « ba1 », contrebalançant la faible qualité de ses actifs et un levier s’améliore. -Son profil de liquidité à « a3 », fort de sa trésorerie générant structurellement des flux nets positifs ».

Moody’s y relève la « faible » solidité du soutien des pays membres en cas de besoin compte tenu de l’absence de capital appelable et de la capacité limitée des actionnaires à apporter un soutien exceptionnel. Traduction, la perspective stable reflète des risques à la baisse et à la hausse équilibrés. Si le levier du FSA pourrait s’améliorer au-delà de ce que Moody’s projette, la performance de ses actifs pourrait se détériorer du fait d’une dégradation de l’environnement opérationnel et de l’expansion continue des activités du Fonds.

« La perspective stable tient compte à la fois de la possibilité d’une amélioration du levier au-delà des projections actuelles de Moody’s et des risques baissiers pesant sur le rendement des actifs du fait d’une dégradation de l’environnement opérationnel en Afrique de l’Ouest. Le scénario de référence de Moody’s anticipe une amélioration du levier du FSA à 3 fois d’ici 2025, tiré par les nouvelles contributions en capital, une expansion continue de ses activités et une performance stable de ses actifs ».

Le FSA, dont le siège est établi à Niamey, au Niger, possède un long historique d’intervention en Afrique, principalement dans la partie occidentale. Il contribue au développement économique et au progrès social de ses pays membres en accordant des garanties de prêts, permettant ainsi aux établissements financiers de bénéficier de facilités de réduction des risques et de renforcer leur capacité d’octroi de prêts. La fourniture de garanties représente l’activité principale du Fonds. Parmi ses autres activités figurent l’octroi de prêts directs aux emprunteurs dans le cadre de restructuration de la dette et la bonification d’intérêt. Le Fonds n’a pas de dette et ses principales ressources se composent d’apports en capital provenant des pays membres. En qualité d’institution financière de développement axée sur la région, ses actifs de trésorerie sont investis en intégralité sur son périmètre d’activité ; toutes ses expositions liées aux interventions en garantie sont concentrées dans cette même région, qui est aussi celle des actionnaires du Fonds.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *