Entreprises et Marchés

Port de Douala : 12 milliards de FCFA pour doter la RTC de huit nouveaux portiques

De nouveaux matériels pour la Régie du terminal à conteneurs (RTC) du Port autonome de Douala (PAD) qui a réceptionné le 24 novembre 2023, quatre dernières grues à portique mobile à roues Rubber Tyred Gantry (RTG). Cela porte à huit, le nombre total des grues acquises auprès du constructeur finlandais Konacranes au terme d’un appel d’offres international après les quatre premières réceptionnées le 24 octobre 2023 et déjà opérationnelles. Globalement, il s’agit d’un investissement de 12 milliards de FCFA sur fonds propres, a révélé le Directeur délégué de la RTC, Lin Dieudonné Onana Ndo.

Les nouvelles acquisitions portent à 12, le nombre total de portiques puisque quatre anciennes étaient déjà opérationnelles au port de Douala-Bonaberi. Avec ces nouveaux équipements, la RTC passe de la manutention Reachtaker « c’est-à-dire qu’on piquait au coup par coup, à la manutention full RTG en optimisant des espaces et des rendements. Cela veut dire que même en terme informatique, nous allons devoir optimiser l’utilisation de notre Terminal Operating System (TOS) qui va désormais pouvoir causer de manière automatique avec les équipements de parc, repérer les conteneurs plus rapidement et les charger tout autant rapidement que ce que nous avions avant », a indiqué Lin Dieudonné Onana Ndo.  

Avec sept rangées en parallèle et cinq en hauteur, ces nouvelles grues sont dotées des dernières technologies, ce qui va positivement impacter les activités, notamment la capacité de stockage, et la réduction du temps de passage des camions et de traitement des navires, sans oublier la protection des cargaisons puisqu’il y aura moins de contacts entre les conteneurs. En 2022, la RTC a traité plus de 340 000 EVP (Équivalent vingt pieds) pour un chiffre d’affaires de 54 milliards FCFA.  

Il est évident qu’avec ce nouveau matériel la RTC va gagner en efficacité. « On a aujourd’hui un ensemble d’équipements issus d’une maison-mère avec laquelle nous avons des accords d’achat des pièces de rechange et de programmes de maintenance, un accord de passation de compétences en matière informatique, automatisme, robotique et tous les systèmes informatiques qui sont dans les portiques. Cela nous permet d’avoir un ensemble intégré qui nous casse les coûts de maintenance et nous permet d’avoir un programme de maintenance plus ou moins bien programmé », a précisé le Directeur de la RTC,

Avec plus de 80% du volume du trafic, la place portuaire de Douala reste la principale porte d’entrée et de sortie des marchandises en direction ou en provenance du Cameroun et des pays de la sous-région à l’instar du Tchad et de la Centrafrique qui sont des pays d’hinterland.  D’après des sources, le volume de marchandises traitées annuellement oscille entre 12 à 13 millions de tonnes, l’objectif étant de porter cette capacité à plus de 45 millions de tonnes par an à l’horizon 2050.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *