Entreprise et Marché

Ciment : CIMENCAM projette de porter sa production à 2,2 millions de tonnes par an

Avec trois usines installées à Douala, Yaoundé et Figuil, les Cimenteries du Cameroun (CIMENCAN), filiale du groupe LafargeHolcim Maroc Afrique (LHMA) est sur une dynamique de croissance. Pour l’année 2024, cette entreprise entend améliorer sa capacité de production de 1,6 million de tonnes par an actuellement à 2,2 millions de tonnes. Cette augmentation attendue est favorisée par l’entrée en production au premier trimestre de son usine Greenfield située à Figuil dans la région du Nord.  

« Notre rigueur, nos exigences pour maintenir ce niveau d’excellence en matière de qualité de produit, c’est notre obsession. Nous voulons maintenir cette voie pour que tout le monde soit fier de ce que nous produisons, et livrons » a indiqué Adil Hamimaz, Directeur industriel à CIMENCAM. Il y a lieu d’être positif d’autant que « nous sommes la seule entreprise qui dispose d’une usine intégrée. Cela veut dire que nous produisons notre semi-fini avec lequel on produit du clinker. Ce qui nous permet de limiter la sortie des devises », a-t-il précisé.

D’après des informations, avec la mise en service de cette nouvelle unité de production, l’entreprise assurera une couverture efficace des produits non seulement au Cameroun où la demande est perpétuelle demande, mais aussi dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), surtout avec l’implémentation des projets intégrateurs.

Faut-il le préciser, des échanges entre le Ministère du Commerce et les opérateurs de la filière ciment débouché fin novembre-début décembre ont débouché sur une légère baisse du coût de ciment de 150 FCFA, ce qui laisse croire que les nouveaux prix actualisés dans les villes de Douala et Yaoundé tournent de 4500 FCFA à 4750 FCFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *