Banques

Filets sociaux : 146 milliards de FCFA de la Banque mondiale pour soutenir des ménages et des jeunes

La Banque mondiale (BM) a consenti un appui budgétaire de 146 milliards de FCFA pour la mise en œuvre du Projet Filets Sociaux Adaptatifs et d’Inclusion Economique (PFS-AIE), dont le lancement officiel a eu lieu le 11 décembre 2023. Ce nouveau projet qui s’étale sur la période 2023-2028, a pour objectif de soutenir les ménages démunis et promouvoir l’inclusion économique des jeunes vient à la suite des « résultats fort éloquents » obtenus lors de la première phase du Projet Filets Sociaux (2013-2022).

De manière concrète, la mise en œuvre de ce projet est articulée autour de cinq programmes, à savoir : le programme de transferts monétaires ordinaires doté de mesures d’accompagnement, afin de continuer les appuis aux ménages pauvres pour les amener à accroître leur productivité ; le programme de transferts monétaires d’urgence sous forme d’appuis aux ménages pauvres dans les régions en proie aux chocs climatiques, à l’insécurité, à l’afflux massif des personnes déplacées et des réfugiés ; le programme de transferts monétaires en échange des travaux à Hautes Intensité de Main d’Œuvre en milieu rural et en milieu urbain ; le programme d’inclusion économique des jeunes destinés aux jeunes âgés de 18 à 35 ans, travailleurs du secteur informel dans les zones urbaine en qualité d’entrepreneurs de subsistance ; enfin,  le programme de concours des plans d’affaires qui permet d’apporter des appuis aux jeunes entrepreneurs dans les zones urbaines.

Faut-il le préciser, le PFS-AIE bénéficie de l’appui financier de la Banque Mondiale à hauteur de 92,752 milliards de FCFA pour 217 000 bénéficiaires et des financements de l’Etat du Cameroun qui se chiffrent à 54 milliards de FCFA pour 138 500 bénéficiaires. Soit un montant cumulé de 146,752 milliards de FCFA pour un total de 356 000 bénéficiaires pour la période 2023-2028.

Au Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT), e l’on affirme qu’au cours de la période 2013-2022, avec le concours de la Banque mondiale et de l’Agence Française de Développement (AFD), ces mécanismes ont permis à 385 500 ménages (environ 2 400 000 individus) de bénéficier des transferts monétaires, pour un montant global de 54,5 milliards de FCFA, à travers quatre programmes. Ce qui a contribué à améliorer sensiblement leurs conditions de vie et à résoudre leurs problèmes de santé, de nutrition, d’éducation, et surtout à dynamiser l’économie locale à travers la réalisation de petites activités génératrices de revenus, notamment dans l’agriculture, l’élevage, le petit commerce, la coiffure, la couture, la fabrication de certains produits, l’acquisition du matériel productif, etc.

Instrument phare de l’assistance sociale au Cameroun, les Filets Sociaux sont des mécanismes de lutte contre la pauvreté chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *