Entreprise et Marché

Colette Jeannine Kelbè Minka, Directeur Général Emploi Service S.A : Une indomptable dévouée à la promotion de l’emploi

Leader incontestable de l’emploi d’intérim au Cameroun, la réputation de cette femme d’affaires a rapidement franchi les frontières nationales. En effet, l’enseigne Emploi Service flotte non seulement dans plusieurs pays d’Afrique mais aussi dans d’autres régions du monde. Bel exemple de compétitivité d’une entreprise africaine à la conquête du monde qui traduit le parcours atypique d’un investisseur qui a démissionné de la fonction publique pour se lancer dans l’entrepreneuriat privé alors que l’environnement économique national ne s’y prêtait guère. C’est cette détermination et ce professionnalisme que la Nation salue et encourage à travers une distinction dans les Ordres nationaux à sa promotrice. Emploi Service S.A est une entreprise de recrutement, de placement du personnel, de gestion de la paie et de prestations de services étend désormais ses tentacules au-delà du Cameroun pour s’implanter au Congo, en République Démocratique du Congo, au Tchad, au Gabon, au Niger et au Canada. Cette entreprise place en moyenne 5 000 salariés chaque mois, a déjà permis de positionner des millions de salariés depuis sa création. Malgré des écueils, trois décennies plus tard, Colette Jeannine Kelbè Minka, une sportive innée connue pour son figthing spirit, dotée d’une grande culture et réputée pour ses œuvres caritatives est devenue une icône. La simple évocation de son nom et de son Groupe Emploi service faisant foi. Portait.

Aux serviteurs méritants, la Patrie reconnaissante

L’adage est bien connu. Aux serviteurs méritants, la Patrie reconnaissante. Madame Ngo Kelbe Colette Jeannine, épouse Minka, Directeur général Emploi Services S.A, élevée au grade de Chevalier de l’Ordre de la Valeur camerounais. Le Décret N° 2023/518 du 21 novembre 2023 signé du Président de la République Paul Biya portant promotion ou nomination dans l’Ordre de la Valeur est en réalité, une régularisation au titre de la Fête nationale du 20 Mai 2023. Cette distinction est la reconnaisse du titanesque travail abattu depuis près de trois décennies pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes.

Pourtant, lorsque cette pionnière de l’emploi d’intérim quitte la Fonction publique pour se lancer dans les affaires, le Cameroun est pris dans l’étau du Plan d’ajustement structurel (PAS) imposé par le Fonds Monétaire International (FMI). Nous sommes à la lisière de la décennie 1990. Un environnement peu favorable pour l’investissement public et privé. C’est dire que dans ce contexte politique, économique et social incertain, les beaux fruits qu’on cueille actuellement étaient difficilement envisageables. En effet, quelques années plus tard, l’on se rend à l’évidence que « c’est un poids lourd de l’entreprenariat féminin qui allait apprivoiser l’Olympe de l’emploi d’intérim », confie un capitaine d’industries. Malgré des années, sa mémoire reste fidèle. Pour preuve, « nous avons reçu notre premier agrément en mars 1994 avec à peine dix collaborateurs. Ce n’était pas facile. Nous n’avions pas de moyens. Obtenir un crédit bancaire de 3 ou 5 millions de FCFA pour payer les salaires étaient difficiles. Mais nous n’avons pas baissé les bras. Je me réjouis que nous avons pu surmonter plusieurs obstacles et réaliser ce parcours que nous connaissons aujourd’hui », se rappelle-t-elle.

En réalité, Colette Jeannine Kelbè Minka décrite dans le milieu du business comme « un leader exceptionnel et de référence » n’a eu de cesse de tisser sa toile. Très vite, la réussite traversera les frontières nationales et continentales, puisque des succursales voient le jour à dans d’autres régions du monde. « Je dois le dire : Emploi Service est une idée de mon époux, Monsieur Minka. Avec le parcours que nous connaissons aujourd’hui, il a sans doute eu raison de m’encourager. Mais la réussite de notre Groupe réside en grande partie à un travail d’équipe parce que nous avons mis le capital humain au centre de l’activité. Quand on a des collaborateurs compétents et motivés, on doit forcément atteindre un résultat positif. C’est vrai qu’il faut quelqu’un pour incarner ce leadership. C’est ce que j’essaie de faire. Au final, c’est un travail d’équipe qu’il faut saluer, car chaque maillon de la chaine est important pour la réussite du groupe », insistera-t-elle. Cela peut se justifier, la promotrice trône désormais à la tête d’un Groupe multidimensionnel avec Emploi Service S.A, Driving and Logistics Company (DAL), une flotte de chauffeurs qu’on positionne dans les entreprises, Emploi Service Intérim et ERG. Un véritable mastodonte de l’insertion professionnelle qui continue d’écrire son histoire dans le temps et dans l’espace.

Discrète et humaniste, Mme Kelbè Minka n’ignore pas que « les gens disent que je n’aime pas parler de moi ». Elle est convaincue « qu’ils ont raison. La réalité c’est que je préfère que les actes parlent pour nous. Ce qui compte, c’est ce que nous faisons pour la jeunesse et la promotion du bien-être. Mais je sais que pour réussir, il faut avoir une direction. Il faut avoir la foi en ce qu’on fait, faire preuve de rigueur et avoir le sens de l’écoute. Par-dessus tout, il faut avoir la crainte de Dieu, c’est lui qui est au début et à la fin, sans Dieu, je ne suis rien », affirme- t-elle. Compte tenu des expériences et des réalités de la vie, « j’ai l’habitude de dire à mes collaborateurs que nous n’avons pas droit à l’erreur, car un travailleur draine beaucoup de personnes derrière lui. Il ne faut pas s’y méprendre, un emploi perdu peut s’avérer un désastre social » confie-t-elle.

Dans ce registre, Ngo Kelbè Colette Jeannine, épouse Minka parle avec autorité. La raison, « dans notre Groupe, nous plaçons en moyenne 5000 salariés par mois. La part du Cameroun se situe autour de 2000 salariés par mois. Au-delà du travail d’intérim, nous prenons beaucoup de précautions pour la sauvegarde des emplois. Peut-être c’est aussi ce professionnalisme qui nous différencie des autres ».

Entrepreneur humaniste

Le Groupe Emploi Service qui aura trente ans l’année prochaine se trouve dans une phase d’expansion axée sur une gestion moderne. Pour preuve, au Cameroun et dans la sous-région, Emploi Service fait partie des rares entreprises triplement certifiées ISO. Cette entreprise qui a déjà placé des millions de salariés à travers le monde est triplement certifiée ISO en Environnement, en Santé et Sécurité et en Qualité. L’organe certificateur étant le réputé cabinet canadien PECBMS. Au sujet de ces certifications, « j’avoue que c’est très sérieux. Moi-même je suis souvent audité sans complaisance », reconnait-elle.

Diplômée en droit privé des affaires après une licence en droit obtenue à l’Université de Yaoundé au début des années 1980, Colette Jeannine Kelbè Minka commence une carrière de cadre d’Administration publique au Ministère du Travail et de la Prévoyance sociale avant d’enchainer concomitamment dans l’enseignement au Centre de formation professionnelle à Douala. « Je fais partie de la première cuvée de 1500 diplômés du supérieur recrutés dans la fonction publique sous le président Ahidjo » se souvient-elle.

En 1994, elle crée sa première entreprise avec une dizaine de collaborateurs avec lesquels elle réussira à bâtir une fondation sur le roc, avant de connaitre une expansion exponentielle au début des années 2000. Autour d’Emploi Service, est né un puissant Groupe opérant dans les secteurs aussi variés que divers. Malgré ce « sucess story » la discrète et humble Colette Jeannine Kelbè Minka n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Connue pour ses œuvres caritatives, cette sportive dans l’âme qui épouse parfaitement le concept d’un esprit sain dans un corps sain et passionnée de la culture prend pied dans le tourisme, la flotte automobile et l’hôtellerie…

Catholique pratiquante, elle multiplie des dons non seulement à travers la construction des chapelles et l’accompagnement matériel des ouvriers apostoliques, mais s’implique également dans la prise en charge et l’encadrement des orphelins et des personnes issues des couches sociales défavorisées. La Fondation Pétronille et Nicolas Kelbè a fait don d’une place des fêtes dans la ville d’Eseka, ce qui apporte un plus pour le rayonnement de cette cité. Depuis août 2022, habitants et visiteurs de la ville d’Eseka s’enorgueillissent de fierté de la place publique Nicolas Kelbè. Ce parc moderne, doté de bancs publics, d’éclairage public et d’autres commodités pour les loisirs donne une fière allure à la ville. Bien que rétrocédée à la municipalité, son entretien est supporté par Colette Jeannine Kelbè Minka et les siens. Une manière de rendre hommage à son géniteur, le magistrat Nicolas Kelbè, ancien député à l’Assemblée nationale, ancien membre du Bureau politique du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), membre et président du Conseil d’administration de plusieurs entreprises, par ailleurs, distingué patriarche Bassa-Mpoo-Bati (BMB). « Je voudrais une fois de plus exprimer ma gratitude à la mairie d’Eseka qui a concédé cet emplacement ayant permis d’ériger la place Nicolas Kelbè, où trône son statut. J’y trouve un motif de satisfaction surtout que papa repose juste à quelques mètres de là » se réjoui-t-elle. En mémoire à leur maman, elle et les siens sont en train de construire une chapelle à la paroisse Sainte Pétronille de Maboye dans le diocèse d’Eseka.

Trois décennies d’une success story

Son leitmotiv, ne jamais abandonner. Sa détermination, sa foi inébranlable et cette hantise pour le bon travail constituent un message fort à l’adresse des jeunes entrepreneurs. D’après des témoignages, cette femme d’affaires qui arrivait difficilement au début de ses activités à obtenir les crédits bancaires, a, du fil à aiguille, bâti sa crédibilité et son rayonnement au point d’inverser la donne, puisque désormais ce sont des banques qui se bousculent pour financer ses projets. L’appétit des banques peut se comprendre, le chiffre d’affaires du Groupe se chiffre désormais en milliards de FCFA. Quel renversement de la situation. Lorsqu’on connaît des difficultés qu’éprouvent des entreprises, notamment les Petites et moyennes entreprises (PME) pour accéder aux financements bancaires, y a-t-il meilleur exemple de réussite que celui-là ? Assurément pas.

Tout compte fait, au-delà du nombre exponentiel de personnes placées dans le monde de l’emploi, la construction d’un siège futuriste à Douala est la traduction dans les faits du succès du Groupe Emploi Service. Il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’avec cette autre reconnaissance de la Nation, le Chevalier de l’Ordre de la Valeur Colette Jeannine Kelbè Minka poursuivra son œuvre titanesque, permettant ainsi à un grand nombre de jeunes diplômés de s’insérer dans le monde professionnel ; elle qui met également un point d’honneur sur la promotion de l’auto-emploi. On peut la comprendre. Pour réussir il faut oser. C’est un exemple concret de détermination et de courage.

Malgré des occupations professionnelles absorbantes, « A’ni man », c’est-à-dire « petite maman » en langue Bassa comme l’appelait affectueusement son illustre papa reste une épouse et une mère attentionnée, traduction d’une éducation raffinée. Le pan  de voile levé sur le parcours entrepreneurial de cette amazone vouée et dévouée à la promotion de l’emploi est source d’admiration et mérite respect. Chapeau bas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *