Banques

Entrepreneuriat Féminin : La SCB en porte étendard

La Société camerounaise de banque (SCB) soutien les créateurs de la richesse à mieux développer leurs activités à travers sa participation en tant que partenaire de la mission multisectorielle prévue les 22 et 23 février 2024 à Douala dans le cadre de l’initiative « Stand up for african women entrepreneurs » (Sufawe) a annoncé l’Africa development Club qui est une initiative du groupe marocain Attijariwafa dont la Société commerciale de banque (SCB) Cameroun est l’une des filiales.

Sur la thème centrale « Entrepreneuriat féminin : accélérateur de croissance inclusive », le programme se veut polyvalent, à travers des sessions de formation, des masterclasses animées par des leaders rompus à la tâche, sans oublier les rencontres d’affaires structurées et accompagnées B2B et B2G.

D’après des sources, la signature le 14 mars 2021 d’une convention de partenariat entre le groupe Attijariwafa Bank, la Banque africaine de développement (BAD) permet aux associations patronales féminines du continent de bénéficier d’un accompagnement du groupe Attijariwafa, ce qui a permis le lancement du programme Sufawe. Le bilan est plutôt élogieux, puisque 10.000 entreprises pilotées par des femmes issues de 40 pays ont déjà bénéficié des opportunités dudit programme tandis que 25.000 rendez-vous d’affaires ont été organisés entre femmes d’affaires par le canal de cette plateforme.

Le programme a pris pied dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Outre le Cameroun, à travers la SCB, les autres filiales du groupe bancaire marocain à l’instar du Crédit du Congo, Attijari Tchad et l’Union gabonaise de banque (UGB) constituent des pôles financiers en faveur de l’entrepreneuriat féminin.

Présente dans les10 régions du Cameroun, la SCB dont 51% des actions sont détenus par Attijariwafa Bank et 49% par l’Etat du Cameroun compte 600 salariés, pour 210.000 clients répartis dans 55 agences dont 2 centres d’affaires et 2 banques privées ainsi que 110 guichets. Les objectifs de la SCB sont de « répondre aux besoins de tous : entreprises, professionnels, salariés, retraités, collectivités locales et associations à qui elle propose une gamme de produits et services adaptés à leurs besoins spécifiques ». Dans ce sillage, la SCB a entre autres pour ambition d’accélérer la bancarisation des ménages, l’accompagnement du développement du tissu économique dans tous les segments, ainsi qu’une offre de produits et services à portée internationale sans oublier la digitalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *