Banques

Infrastructures : Afreximbank approuve un financement de 131 milliards de FCFA

Le Gouvernement camerounais et la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) ont signé une convention de financement pour le développement des infrastructures dans plusieurs secteurs de production. Selon les termes de l’accord signé le 25 janvier 2024 cette ligne de crédit de 131 milliards FCFA (200 millions de dollars) est destinée au financement de certains projets dans le secteur de l’énergie, les entretiens et constructions des routes notamment celles reliant des corridors du commerce national et international ainsi que des importations des produits pétroliers.

Autrement dit, « ces ressources seront consacrées essentiellement à l’achèvement de certains projets de développement inscrits dans la Loi de finances de l’État du Cameroun pour l’exercice 2023, dont les décomptes sont pour la plupart en instance de paiement au Trésor. Il s’agira aussi d’apurer les restes à payer des exercices antérieurs pour une bonne exécution du budget 2024 et réduire les délais de paiement de la dépense publique pour la bonne exécution du budget 2024 » précise-t-on au Ministère des Finances.

La signature de cette convention de prêt intervient après le décret du Président de la République signé le 1er août 2023 habilitant le ministre des Finances à recourir aux emprunts bancaires extérieurs d’un montant de 200 milliards de FCFA destinés au financement des projets de développement inscrits dans la Loi de finances 2023 et à l’apurement des arriérés des exercices antérieurs.

D’après des sources, le remboursement de ladite dette est étalée sur une période sept ans avec un différé de deux ans. Pour sa part, le ministère des Finances l’on assure que les termes de l’accord ont été conclus dans « les meilleures conditions du marché », garantissant la soutenabilité globale de la dette du Cameroun d’une part et, d’autre part, préservant les intérêts et la souveraineté du pays.

Précisions qu’au 31 décembre 2023, le taux d’endettement du Cameroun était d’environ 42% du PIB (Produit intérieur brut) ce qui permet à ce pays de figurer sur la liste des dix Etats africains les moins endettés, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *