Entreprise et Marché

Filière ciment : Dangote Cameroon confirme son leadership

L’année qui s’achève a été un bon cru pour Dangote cement Cameroon, puisque la filiale locale du groupe éponyme nigérian caracole en tête des meilleures ventes dans le pays. Malgré un environnement difficile marqué par le renchérissement des coûts des matières premières, mais aussi la hausse des prix des produits pétroliers, l’instabilité de la fourniture en gaz et en électricité, une inflation galopante qui s’est située à plus de 7% et surtout la baisse des prix des sacs de ciment, l’entreprise a amélioré ses parts de marché passant de 32% en 2022 pour s’établir à 33% en 2023, ce qui permet à Dangote de se maintenir au peloton de tête des producteurs de ciment.

« Dangote cement cameroun qui détient 22% de la capacité de production nationale, a donc réussi à tirer son épingle du jeu avec 11% de parts en plus récoltés sur la consommation locale », a indiqué l’entreprise. Pendant la période de référence, l’usine de broyage de clinker de Douala dotée d’une capacité de 1,5 million de tonnes par an a permis la commercialisation de 1,323 million de tonnes de ciment.

A l’échelle du groupe, la filiale camerounaise figure parmi les plus dynamiques d’autant que « le Cameroun est l’un de nos marchés bien établis et son engagement en faveur des investissements dans les infrastructures et du déficit de logements a entraîné une augmentation de la demande de ciment », rapporte l’entreprise.

Faut-il le préciser, les échanges entre le Gouvernement et les producteurs de la filière ciment ont débouché au 4è trimestre du précédent exercice sur une légère baisse du prix du ciment sur le marché.  Dans son cas spécifique, le sac de 50 kg du ciment de type Falcon 32.5R de Dangote est désormais vendu à Douala 4 450 FCFA et à Yaoundé à 4 750 FCFA, soit une baisse de 150 FCFA par sac, tandis que le sac de 50 kg de type 42.5R 3X revient à 5 000 FCFA à Douala et 5 300 FCFA à Yaoundé, en baisse de 100 FCFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *