Banques

Marché financier : La BDEAC opte pour un emprunt multi-tranches

La Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) lance son premier emprunt obligataire multi-tranches par Appel Public à l’Epargne (APE) dénommé « BDEAC (6,20% – 5,95% – 4,70%) NET 2024-2031 » sur le marché financier de l’Afrique centrale. Il intervient après un avis conforme du régulateur, en l’occurrence, la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF). 

Cette opération prévue du 04 au 22 mars 2024 dans l’ensemble des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) CEMAC vise à lever auprès de la communauté des investisseurs de la sous-région la somme de 50 milliards de FCFA en vue de répondre à la forte sollicitation des Etats et des promoteurs de projet du secteur privé. D’après des sources, « les fonds collectés viendront ainsi compléter les efforts accomplis par la Banque dans la mobilisation des ressources diversifiées afin de se doter de moyens suffisants pour poursuivre son activité de financements de projets dans les secteurs aussi variés que les transports, l’énergie, l’industrie et l’agro-industrie, le tourisme, l’éducation, la santé, etc ».

Cet emprunt est divisé en trois tranches comme suit : une tranche A dont le taux est de 6,20% Net pour une maturité de 7 ans ; une tranche B au taux de 5,95% Net pour une maturité de 5 ans et une tranche C au taux de 4,70% Net pour une maturité de 3 ans.

Conformément au principe d’un Emprunt Obligataire par Appel Public à l’Epargne, l’emprunt « BDEAC (6,20% – 5,95% – 4,70%) NET 2024-2031» est ouvert aux investisseurs institutionnels ainsi qu’aux personnes physiques. Ainsi, tous les investisseurs désirant souscrire pourront le faire auprès du syndicat de placement qui regroupe des établissements bancaires présents dans tous les pays de la CEMAC.

Au cours des dernières années, la BDEAC est a déjà lancé consécutivement avec succès, au cours des dernières années, trois emprunts obligataires par APE. Ce nouvel Emprunt Obligataire, qui est la première phase d’un programme de 100 milliards FCFA à lever au titre de l’année 2024.

La Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) lance son premier emprunt obligataire multi-tranches par Appel Public à l’Epargne (APE) dénommé « BDEAC (6,20% – 5,95% – 4,70%) NET 2024-2031 » sur le marché financier de l’Afrique centrale. Il intervient après un avis conforme du régulateur, en l’occurrence, la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF).  Cette opération prévue du 04 au 22 mars 2024 dans l’ensemble des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) CEMAC vise à lever auprès de la communauté des investisseurs de la sous-région la somme de 50 milliards de FCFA en vue de répondre à la forte sollicitation des Etats et des promoteurs de projet du secteur privé. D’après des sources, « les fonds collectés viendront ainsi compléter les efforts accomplis par la Banque dans la mobilisation des ressources diversifiées afin de se doter de moyens suffisants pour poursuivre son activité de financements de projets dans les secteurs aussi variés que les transports, l’énergie, l’industrie et l’agro-industrie, le tourisme, l’éducation, la santé, etc ». Cet emprunt est divisé en trois tranches comme suit : une tranche A dont le taux est de 6,20% Net pour une maturité de 7 ans ; une tranche B au taux de 5,95% Net pour une maturité de 5 ans et une tranche C au taux de 4,70% Net pour une maturité de 3 ans.Conformément au principe d’un Emprunt Obligataire par Appel Public à l’Epargne, l’emprunt « BDEAC (6,20% – 5,95% – 4,70%) NET 2024-2031» est ouvert aux investisseurs institutionnels ainsi qu’aux personnes physiques. Ainsi, tous les investisseurs désirant souscrire pourront le faire auprès du syndicat de placement qui regroupe des établissements bancaires présents dans tous les pays de la CEMAC.Au cours des dernières années, la BDEAC est a déjà lancé consécutivement avec succès, au cours des dernières années, trois emprunts obligataires par APE. Ce nouvel Emprunt Obligataire, qui est la première phase d’un programme de 100 milliards FCFA à lever au titre de l’année 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *