Banques

BEAC : Les défis qui attendent le nouveau gouvernement

Le gouvernement de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) est au grand complet après l’installation le 1er mars 2024 du gouverneur Yvon Sana Bangui et de l’ensemble de l’équipe. Une installation qui devrait permettre à l’Institut d’émission monétaire de poursuivre sereinement ses missions édictées en vue d’accompagner les Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) à relever le défi du développement.

La BEAC a pour missions de définir et conduire la politique monétaire de l’Union Monétaire ; d’émettre les billets de banque et les monnaies métalliques qui ont cours légal et pouvoir libératoire dans l’Union Monétaire ; de conduire la politique de change de l’Union Monétaire ; de détenir et gérer les réserves officielles de change des Etats membres ; de promouvoir les systèmes de paiement et de règlement et veiller à leur bon fonctionnement ; de promouvoir la stabilité financière dans l’Union Monétaire.

Dans une zone CEMAC où l’inflation se situe autour de 3, 6%, c’est-à-dire au-delà du seuil qui est de 3%, le rôle de la BEAC n’est plus à démontrer pour la préservation des enjeux macroéconomiques. Il s’agit notamment de son rôle de stabilité monétaire, le soutien aux politiques économiques mises en œuvre par les Etats membres, la stabilité monétaire et financière de la Sous-région, ingrédient essentiel pour une croissance économique saine et durable.

Voici les six membres du gouvernement de la BEAC

Gouverneur, Yvon Sana Bangui (Centrafrique) ; vice-Gouverneur, Michel Dzombala (Congo), Secrétaire général, Miguel Engonga Obiang Eyang (Guinée équatoriale), Directeur général du Contrôle général, Blaise Eugène Nsom (Cameroun), Directeur général de l’Exploitation Jean-Clary Otoumou (Gabon), Directeur Général des Etudes, Finances et Relations internationales, Mahamat Djibrine Souleyman (Tchad).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *