Economie et Finance

Paiement électronique : Le GUCE et les CDA s’accordent

Le Guichet Unique des Opérations du Commerce Extérieur (GUCE) et les Commissionnaires en Douane Agréés (CDA) ont signé un protocole d’accord le 21 juin 2024 en vue de déterminer les modalités de recouvrement et de reversement des Honoraires d’Agréés en Douane (HAD) à travers la plateforme de paiement électronique du Guichet unique (e-Guce).

En présence du Directeur général des Douanes (DGD), Edwin Fongot Nuvaga, par ailleurs Président du Conseil d’administration du GUCE, l’accord a été paraphé d’une part par le GUCE, représenté par son Directeur Général, Isidore Biyiha, et d’autre part, les CDA Commissionnaires Agréés en Douane, représentés par leurs présidents respectifs, en l’occurrence, le Syndicat des Commissionnaires Agréés en Douane et Transitaires du Cameroun (SCDTC) par André Mbeumo, le Syndicat National des Transitaires, Transporteurs, Acconier et Consignataires du Cameroun (SYNTRAC), Albert Etoundi, et le Syndicat National des Auxiliaires de Transport et de Transit (SYNAUTRATRA), Richard Mfeungwang. 

Selon les termes de l’accord, les deux parties ont convenu que la plateforme e-Payment du GUCE constitue l’élément essentiel pour assurer un recouvrement optimal des HAD et faciliter les transactions financières dans le domaine du commerce extérieur en ce sens qu’elle admet une diversité des modes de paiement ; garantit la sécurité des transactions financières ; améliore la gestion de la facturation et contribue à une gestion plus efficace des flux financiers. Cette initiative vise à assurer la sécurité et le contrôle des Honoraires Agréés en Douane, contribuant ainsi à une gestion plus efficace des flux financiers.

Dans cette perspective, le GUCE et les CDA travailleront conjointement pour mettre en place un système de suivi en temps réel des HAD collectés par les banques agréées ; développer des outils permettant de vérifier la conformité des paiements et de détecter toute anomalie ; faciliter le reversement des HAD aux parties concernées, en garantissant la transparence et la traçabilité des transactions. D’après des sources, l’engagement des parties prenantes dans la sécurisation des HAD renforce la confiance des acteurs économiques et contribue à l’efficacité du système douanier. Cette démarche s’inscrit dans une volonté commune de promouvoir une gestion rigoureuse des flux financiers tout en favorisant le développement économique du pays.

L’optimisation de cet accord trouve sa substance à travers la mise en service par le GUCE d’un service d’assistance permanente dédié aux CDA, comprenant une hotline disponible tous les jours ouvrés et heures de travail conformément à la règlementation en vigueur et un service de formation à l’utilisation des plateformes e-GUCE et e-GUCE Payment. D’où la satisfaction exprimée par les CDA, rassurés que le présent accord va dans le sens de l’amélioration des prestations, ce qui devrait apporter une plus-value à leurs activités.

Depuis quelque temps, le GUCE s’est inscrit dans une démarche visant un maillage des différents intervenants de l’écosystème du commerce extérieur autour de la plateforme e-Guce, aussi bien pour des formalités usuelles que pour le paiement, assurant à la fois la fiabilité, la traçabilité et la sécurisation des opérations et des recettes de l’Etat, dont plus de 8400 milliards de FCFA ont été collectés par le GUCE pour le compte de l’Etat au cours de onze dernières années.    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *