Entreprises et Marchés

Marché financier : la BVMAC va procéder à l’augmentation de son capital

«Le marché financier de l’Afrique centrale poursuit sa restructuration dans l’optique de renforcer son
dynamisme et se positionner comme une réelle alternative au financement de l’économie sous-régionale».

Les actionnaires de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) que sont les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) se retrouveront en mi-septembre 2022 à Douala, dans le cadre d’une assemblée générale. Parmi les points inscrits à l’ordre du jour, l’augmentation du capital social dont le montant actuel, 6,8 milliards de FCFA (10 millions de dollars) pourrait être triplé pour se retrouver à 20 milliards de FCFA (31 millions de dollars).
Cette assemblée générale sera également l’occasion pour le conseil d’administration de faire le point trois ans après l’unification du marché financier dont la redynamisation impose de nouvelles conditions d’admission à la cote avec par exemple l’obligation depuis le début de l’année de l’imposition du contrat de liquidité. Malgré l’illiquidité de la bourse régionale, l’on attend toujours la mise en œuvre de la décision des chefs d’Etat de la CEMAC, contraignant notamment des entreprises publiques de se coter en bourse en vue de renforcer ses performances financières. Pour l’instant, seulement cinq actions et dix obligations sont cotées à la BVMAC pour une capitalisation boursière de 803 milliards de FCFA, soit 1,2 milliard USD. Insignifiant pour financer les économies de la sous-région.